Francesca Woodman – On Being an Angel

001-Francesca-Woodman-Self-deceit-1-Rome-Italie-1978-©-George-and-Betty-Woodman-728x730

Francesca Woodman – On Being an Angel

Fondation HCB, Paris du 11 mai au 31 juillet 2016 

La Fondation Henri Cartier-Bresson présente l’oeuvre fulgurante de la photographe américaine Francesca Woodman (1958-1981). Par son travail profondément intime et sensible, fondé sur l’exploration perpétuelle du soi et du médium, elle fait de la photographie sa seconde peau. Francesca Woodman a quasi exclusivement utilisé son corps dans ses images, ainsi je suis toujours à portée de main, explique-t-elle, quand l’urgence de la représentation se manifeste. Malgré sa disparition prématurée à l’âge de vingt-deux ans, Francesca Woodman laisse une impressionnante production visuelle. Ses photographies dévoilent de multiples influences allant notamment du symbolisme au surréalisme mais sa précocité est prodigieuse.

Francesca Woodman explore sa propre image mais son impétueuse imagination la mène également vers des réflexions sur la technique photographique et l’écrit. Ses mises en scène à l’intérieur de pièces dépouillées, l’apparition fantomatique du corps au milieu d’espaces en décrépitude, de maisons sur le point d’être démolies dépassent le strict genre de l’autoportrait. Les accessoires et mises en scène tendent vers des influences surréalistes assumées, verres, miroirs, peinture écaillée, papier peint déchiré. Le corps quant à lui est trituré et fragmenté jusqu’à se fondre dans son environnement et soulever des questions sur la métamorphose ou le genre. Ces images insolentes, déroutantes et d’une d’une rare intensité évoquent l’éphémère, la fugacité du temps.

Francesca-Woodman-From-Space2-providence-Rhode-Island-1976-C-Betty-and-George-Woodman
Francesca Woodman, From Space, 1976 © Betty and George Woodman NB: No toning, cropping, enlarging, or overprinting with text allowed.

Les oeuvres de l’artiste font partie de collections de musées internationaux comme la Tate Modern à Londres ou le Metropolitan Museum of Art à New York. La première exposition itinérante du travail de Francesca Woodman date de 1986 et ses principales expositions européennes, des années 1990. La Fondation Cartier et les Rencontres Internationales de la Photographie d’Arles ont été les premiers ont été les premiers à lui consacrer une rétrospective en France, en 1998.

Francesca-Woodman-Untitled-MacDowell-Colony-Peterborough-New-Hampshire-1980-C-George-and-Betty-Woodman
Francesca Woodman, Untitled, MacDowell Colony, Peterborough, New Hampshire, 1980 © George and Betty Woodman NB: No toning, cropping, enlarging, or overprinting with text allowed.

L’exposition est constituée d’une centaine de tirages, vidéos et documents. Elle est conçue par Anna Tellgren en collaboration avec l’Estate Francesca Woodman à New York. Après le Moderna Museet de Stockholm et FOAM à Amsterdam, la tournée européenne s’achèvera au Moderna Museet de Malmö.

Fondation HCB, Paris

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s