Pierre et Gilles Clair-obscur

image

 

Pierre et Gilles incarnent un art du portrait hautement sophistiqué, entre photographie et peinture. Ils insufflent une touche d’humanité aux stars à la beauté factice, magnifient les gens ordinaires, réenchantent le monde par leurs héros superbes arrachés à la mythologie, à la Bible ou aux contes de fée. Nourries d’art, de cinéma et de culture populaire, ces photographies peintes s’inscrivent résolument dans le monde contemporain.

Rares sont les artistes résistant à l’épreuve du temps. La longévité de la présence de Pierre et Gilles sur la scène de la création contemporaine – quarante ans de carrière nourrie de complicité artistique et sentimentale – est exemplaire. Sans doute trouve-t-elle son fondement avant tout dans la sincérité et la générosité de la démarche artistique qui les animent depuis leurs débuts : honorer, glorifier et même déifier l’Humain… L’extirper de la vilenie, le sauver de la turpitude et lui assigner un monde flamboyant…

Ce réenchantement ne s’opère toutefois pas par une dissolution simpliste de notre monde et la construction naïve d’un autre, rêvé. C’est plutôt par un jeu d’équilibre subtil et clairvoyant de ces deux polarités que Pierre et Gilles proposent un ordre nouveau, sorte d’alternative envoûtante et réconfortante à l’insignifiance, voire à la médiocrité. L’œuvre de Pierre et Gilles s’échafaude dès lors par l’accomplissement d’une équation habile : sous l’objectif de Pierre et les pinceaux de Gilles, les portraits peuvent être aussi séduisants que repoussants, aussi licencieux que pudiques, aussi actuels qu’atemporels, aussi drôles que graves, aussi candides que défiants, aussi authentiques qu’irréels… N’accomplissent-ils pas, de la sorte, l’un des hommages les plus justes – et universels – à l’Humain, pouvant être aussi brillant que médiocre ?

Par sa profusion iconographique, sa richesse des possibles approches et sa puissante harmonie esthétique, l’œuvre de Pierre et Gilles fascine légitimement un très large public depuis plusieurs décennies déjà. L’exposition présentée au Musée d’Ixelles (Bruxelles) puis au MuMa (Le Havre) ainsi que le catalogue de l’exposition, ambitionnent toutefois d’offrir de nouvelles clefs de compréhension de l’œuvre de ce duo tout autant inclassable qu’incontournable.

image-1

Musée d’Ixelles

rue Jean Van Volsem 71
B – 1050 Bruxelles
Tél. +32 (0)2 515 64 21/22
Du mardi au dimanche, de 9h30 à 17h00. (derniers tickets à 16h45)
Fermé le lundi et les jours fériés.

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s