Robert Adams – Our Lives and Our Children

738_robert

Robert Adams – Our Lives and Our Children

Robert Adams (né en 1937) est reconnu pour  son travail photographique sur la transformation du paysage de l’Ouest américain et sa conscience environnementale. L’exposition présente pour la première fois à Paris, l’intégralité de la série Our Lives and Our Children, un des essais visuels les plus frappants de l’artiste sur le catastrophisme écologique. Un jour, dans les années 1970, le photographe aperçoit une colonne de fumée s’élever au-dessus de l’usine de  production d’armes nucléaires de Rocky Flats près de Denver, dans le  Colorado. Il décide alors de mettre en images ce qu’une catastrophe  nucléaire pourrait détruire.

Armé  d’un Hasselblad, dissimulé derrière un sac à provisions, il va arpenter  la ville, sa banlieue, les parkings ou les centres commerciaux, pour photographier les gens, façonnés par la société de consommation et vivant sous l’emprise de cette menace. Il s’intéresse tout  particulièrement aux relations visibles entre les personnes sous l’effet  d’un danger potentiel, dénoncé mais invisible. Sous l’apparente tranquillité de ces femmes, hommes et enfants, se dissimule la ligne ténue entre la chance qui semble les unir et le danger quasi imperceptible face à la catastrophe nucléaire, qui selon Robert Adams, reste inévitable.

En 1983, Aperture publie la première édition désormais épuisée de  cette série de photographies prises entre 1979 et 1982 sous le titre Our Lives and Our Children, Photographs Taken Near The Rocky Flats Nuclear Weapons Plant. En 2003, la galerie Matthew Marks à New York présente, dans une exposition et un catalogue, un second volet d’inédits sous le nom No Small Journeys, Across Shopping Center Parking Lots, Down City Streets. En 2018, la réédition augmentée de l’ouvrage Our Lives and Our Children aux Éditions Steidl inclut une partie de ces photographies.

logo-fhbc

Fondation Henri Cartier-Bresson
2, impasse Lebouis, 75014 Paris
Tel : 01 56 80 27 00
Métro
Gaîté, ligne 13, sortie n°1, vers la rue de l’Ouest
Edgar Quinet, ligne 6, vers la rue de la Gaîté
Bus
Ligne 28 et 58 arrêt Losserand – Maine
Ligne 88, arrêt Jean Zay – Maine
Heures d’ouverture au public
Du mardi au dimanche de 13h00 à 18h30, le samedi de 11h00 à 18h45.
Nocturne le mercredi jusqu’à 20h30.
Dernière entrée 30 mn avant la fermeture.
Fermé le lundi.

La Fondation est ouverte les jours fériés (1er et 11 novembre inclus).

002-1-728x792

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s